DECOUVRIR SON POTENTIEL

Suivre autre chose que son cerveau est essentiel si vous voulez vous accomplir, être authentique, vous alléger et surtout si vous voulez accéder à vos envies profondes.

Car les idées et les pensées sont influencés sans cesse. Sous la face émergée de l’iceberg que sont les pensées que l’on arrive à capter, il y en a d’autres qui travail en secret loin de notre attention.

Celles-ci sont construite par l’expérience et souvent obsolète et influençable.

Acceptez d’ores et déjà l’idée que : non, tout ce qui traine dans votre tête ne vous tirera pas vers le haut. Si vous écouter uniquement votre esprit vous vous fourvoyez.

Conditionnement, domestication, croyances limitantes agissent HORS DE VOTRE ATTENTION (sans que vous le perceviez) et vous ralentissent dans l’expression de votre potentiel.

2 choses le paraissent essentiel à retenir ici :

1/Ce n’est pas le rôle de votre tête de vous dire quoi faire. Elle est LIMITÉE par la pensées logique, vos connaissances et toute la merde accumulée au fil du temps.

2/Votre potentiel dépasse la limite de votre esprit, de votre pensée, de votre cerveau conscient et n’est donc pas perceptible par lui. Encore moins compréhensible ou logique à ses yeux, il semblera fou pour votre tête de suivre cette « voie risquée ».

Car votre état d’esprit, la part qui vie en vous sans vous le perceviez, agit réellement sur vos humeurs, vos émotions et sur le recul que vous avez sur vos réactions et situations de vie quotidienne.

Changer sa perception, son point de vue, son avis, élargir ses connaissances agit comme une PORTE QUI S’OUVRE PROGRESSIVEMENT vers un lieu de DÉCOUVERTE DE VOTRE POTENTIEL et avec lequel vous devrez vous familiariser.

Et surtout, cette Porte ne se refermera jamais entièrement, vous pourrez l’oublier pour un temps mais elle restera là avec vous.

Cette Porte dont on parle est celle de l’accès à un environnement plus vaste :

Imaginez-vous au milieu d’une petite pièce avec une enceinte le son à fond. Le son est fort sans être assourdissant mais il est renvoyé de partout par les murs de la pièce.

Imaginez-vous ensuite avec la même enceinte le son toujours aussi fort mais la pièce est si immense que les murs vous paraissent minuscule. Moins de réverbération, vous distinguez la musique plus clairement.

Dans quelle pièce pensez-vous qu’une petite voix à le plus de chance de se faire entendre ?

La plus grande bien sûr, à condition de s’en rapprocher.

C’est la même chose dans votre tête, vous avez des murs un peu partout sur lesquels vos pensées viennent rebondir pour tourner en rond et résonner à grande vitesse.

Ouvrez des portes, élargissez la pièce, tranquillisez-vous et baladez-vous à votre rythme.

Ne sous-estimer pas le rôle que peut jouer un changement d’état d’esprit, de façon de penser, de nouvelles croyances uniquement car vous ne pouvez pas les percevoir directement.

En changeant d’état d’esprit vous devez bien évidemment AFFRONTER LES ANCIENS, car, comme un clignotant attire l’attention. Un nouveau mode de pensée attirera votre attention sur ce qui existe encore : l’ancien mode de pensée avec ses croyances et ses conditionnements.

Ce n’est qu’en PERSISTANT SUR L’INTENTION de suivre ce nouvel état d’esprit ou ces nouvelles connaissances salvatrice pour vous que vous vous dirigerez progressivement vers ce que vous avez de meilleur. C’est le chemin pour accéder aux CERTITUDES DE VOTRE IMMENSE POTENTIEL.

En chemin se trouve la peur et le doute qui sont les anciennes barrières établis dans votre esprit, soyez heureux de les rencontrer ! C’est avec vous que vous faites connaissance, c’est vos barrières que vous êtes en train de franchir, c’est votre chemin que vous êtes en train de suivre, c’est votre potentiel que vous découvrez, votre LIBERTÉ QUE VOUS ÊES EN TRAIN DE CRÉER.

La découverte de nos conditionnements est ce qui nous aide à mieux nous comprendre. Mais ce n’est pas la compréhension qui fait peur, c’est le dépassement. L’accès à quelque chose de nouveau est effrayant, c’est bien normal. L’inconnu est sombre jusqu’à ce qu’on l’éclaire.

Soyez convaincus que si vous faites face à une peur irrationnelle (sans risque physique avéré) c’est en fait que vous découvrez une LIMITE QUE VOUS VOUS ÊTES VOUS-MEME FIXÉ.

Car oui nous en sommes responsable ! Dès l’instant où nous nous résignons à agir plus petit que nous le pouvons concrètement, chaque fois que vous fuyez devant la peur, chaque fois que vous avez une envie et que vous entendez “je ne peux pas” ou “j’en suis incapable” et que vous choisissez d’y croire, chaque fois que cela se produit vous signez en bas de la page “ok pour ne pas me réaliser”, “j’accepte de ne rien changer à ma situation”, “j’accepte de rester enfermé”.

Certain vous dirons que pour changer rien ne remplace l’action concrète et ils ont raison, ne vous attendez à voir des changements dans votre quotidien en restant assis sur votre canapé. Ce dont je vous parle ici n’en est pas moins inévitable. Je vous parle de ce que tous nous devons PRENDRE EN CHARGE pour sortir de ce qui nous oppresse.

Que vous vouliez ACCÉDER à VOTRE INTUITION, arrêter de jouer un rôle, en finir avec un métier qui ne vous convient pas, vous rapprochez de ce que vous avez d’authentique, DÉCOUVRIR VOTRE POTENTIEL ou trouver une RAISON FORTE de vous lever le matin… vous allez devoir vous confronter à ce qui résonne en vous, vos envies comme vos peurs, vos intuitions comme vos doutes.

Votre pièce maîtresse si vous vous engagez sur ce chemin sera constitué de tous ces courts instants ou le doute n’a plus sa place, où la PEUR à laisser la place à la COMPASSION, où l’incompréhension a accordé sa confiance à l’amour.

Ça ne sera que de courts instants mais PERSISTEZ dans votre intention et ils transformeront vos INTUITIONS en CERTITUDES.

C’est la foi mes amis. Celle que vous placez en vous et qui n’a aucun prix. Celle qui, comme un souvenir heureux, vous rappellera toute la beauté d’être là, juste ou vous êtes.

Libérez vous

Partager l'article :
décembre 7, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *