3 actions pour retrouver le Pouvoir et la Force en toi

Tu possède EN TOI, une FORCE et UN POUVOIR INCROYABLE, capable de te GUIDER et de t’aider à TE DEPASSER au quotidien.

Il peut être utile de s’en convaincre ou de s’en rappeler lorsque l’on traverse une situation difficile, que l’on se sent perdu, épuisé et sans but.

Quelle est cette force et comment entrer en contact avec elle ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Avant d’aborder le vif du sujet, tu dois savoir que cela fait maintenant plusieurs années que je m’intéresse à cette forme de PUISSANCE que NOUS AVONS CHACUN A L’INTERIEUR DE NOUS.

Qu’il s’agisse des notre nature profonde, de nos aspirations, notre ‘’missions de vie’’, notre intuition, nos rêves ou simplement d’ÊTRE CELUI QUE L’ON AIME : chaque jour je me suis investi à ma façon pour DEVENIR LA MEILLEURE VERSION DE MOI-MÊME, dans LE RESPECT DE MA NATURE PROFONDE.

Ce qui n’exclu pas les erreurs, les coups de mous, le brouillard et la peur…

Quelle est cette force, ce pouvoir, que nous avons chacun enfoui, et qui NE DEMANDENT QU’A ÊTRES LIBÉRÉS ?

Tout d’abord, cela DÉFI SOUVENT LA LOGIQUE, DÉPASSE LA RAISON. Tant est si bien qu’imaginer s’en approcher semble soit FOU, soit IRRÉALISABLE, soit juste TROP DIFFICILE.

Il faut bien comprendre ici, que c’est votre cerveau, votre machine à raisonner, qui est responsable de ces sensations d’impuissance, de folie, de fatigue anticipée ou de manque de confiance. Votre cerveau n’est pas l’entièreté de votre identité, vous êtes bien plus que cela.

Rappeler vous également, que c’est votre boite crânienne qui vous envoie tout un tas d’excuse destinées à ne PAS ACCOMPLIR DE CHANGEMENT. « C’est le gouvernement, je n’ai pas d’argent, je n’ai pas le physique, les autres sont trop fort, il pleut dehors. » Que vous le vouliez ou non, toutes ces excuses ne vous empêchent pas d’avancer vers un objectif quel qu’il soit.

Nous détaillerons dans un autre article comment reconnaître et déjouer certains pièges de notre cerveau. Revenons à nos moutons…

Tu crées ta perception de la réalité, tu choisi ce qui t’arrive ! Dès le moment où tu te lèves, jusqu’à ce que tu te couches.

Savais-tu que, lorsque tu rêves, tu décides de tout. Du lieu, des circonstances, des personnes…

Tu décide aussi bien de ce que tu va dire à un personnage que ce que le personnage te dit ! Peut-être ne le contrôle tu pas, mais tu le crée bel et bien !

Prenons 3 cas de figures…

Dans ton rêve il y à quelques-uns de tes vieux potes d’enfances avec qui tu n’as plus de contact.

Cas n°1 : Ils s’approchent de toi de manière agressive en te reprochant tout un tas de truc d’une façon que tu déteste particulièrement. Et bien dans ce cas, C’EST TOI QUI A DÉCIDÉ qu’ils avaient quelque chose à te reprocher et TOI QUI A DÉCIDÉ de leur manière d’agir envers toi.

Cela veut dire, que de la même façon, tu peux décider qu’ils aient envers toi un comportement complètement différent, un comportement qui pourrait TE LIBERER de TON PROPRE JUGEMENT.

Cas n°2 : Tu peux, par exemple décider qu’ils s’approchent de toi sans rien te reprocher et en étant vraiment pote avec toi, tu es même leur modèle.

Cas n°3 : Tu peux aussi décider qu’ils s’approchent de toi tristes et en recherche de réponse.

Tous ces cas de figures RÉVÉLENT TA VISION DES CHOSES. Ta vision de ce qu’est la réalité.

Seulement, dans le cas n°1, tu es coupable et tu dois supporter un poids. A cause de cela, DANS TON QUOTIDIEN, tu pourrais rapidement te mettre en colère ou au contraire t’écraser et ne jamais t’exprimer par peur de rejet.

Dans le cas n°2, tu es irréprochable et tu es un meneur. A cause de cela, DANS TON QUOTIDIEN, tu pourrais prendre les gens de haut, vouloir écraser ceux qui t’empêchent d’avancer ou au contraire te sentir sans arrêt jugé comme inapte dans ce que tu fais ou ce que tu proposes.

Dans le cas n°3, tu reconnais les tords que tu as pu faire mais tu sais qu’il fallait que tu agisses pour toi. A cause de cela, DANS TON QUOTIDIEN, tu pourrais être plus paisible et bienveillant où même davantage apte à agir pour toi, libéré de ton rôle de bourreau.

Tout cela pour dire que, CETTE FORCE QUI EST EN TOI, c’est celle DE DECIDER DE TA VISION DES CHOSES. En ce faisant, tu REDÉFINI CELUI QUE TU ES DANS TON QUOTIDIEN.

Bien que ces cas soit discutable (dans l’espace commentaire si tu le souhaite ), il faut que tu retiennes cela : TU AGIS SYSTEMATIQUEMENT EN FONCTION DE TA VISION DE LA RÉALITÉ.

Ton pouvoir est celui de décider ta réalité, ta force est celle qui te permet de t’accomplir au sein de celle-ci.

Tu attires à toi ce que tu dégage. Et cela dépend de ta vision de la réalité.

Alors je suis désolé, mais je suis bel et bien en train de te dire que : tu es RESPONSABLE de ce que tu attires à toi. Responsable des réactions qu’ont les autres envers toi.

Cela est même désormais scientifique, depuis la découverte de la physique quantique et de ses mécanismes appliqués au quotidien.

Pour la faire courte… si tu ressens de la culpabilité, alors tu vibre culpabilité. Cette vibration s’étend autour de toi et, comme un aimant, attire à elle ce qui lui ressemble. Par ailleurs, si la culpabilité fait partie de ta vision de la réalité, ton attention se portera naturellement sur les informations qui confirme l’existence de cette culpabilité. (C’est du lourd je te dit !)

(Si ce sujet t’intéresse, sache que j’en reparlerais régulièrement et fais m’en part dans les commentaires. Je pourrais te donner quelques liens sympa… Tiens en voilà déjà un, qui pourrais remplacer une soirée film https://www.youtube.com/watch?v=6nuZNiL4p2I&index=11&list=PLtuiztowYTokPoXxeVVldwlsxcYmgqkdM )

En d’autres termes : TON POUVOIR RÉSIDE DANS LA POSSIBILITÉ DE TE CONSTRUIRE OU DE TE DÉTRUIRE, avec une FORCE QUI DÉPASSE L’ENTENDEMENT.

J’aimerais que tu te poses la question :

Peut-on être coupable du pouvoir et de la force que l’on porte en nous ?

Bien sûr que non !

Voilà quelque chose qui devrait te surprendre : PEUT IMPORTE LE PASSÈ, CE N’EST PAS GRAVE ! Non, vraiment, si tu es ici il est certain que tu cherches à t’améliorer d’une façon ou d’une autre. Alors non, CE N’EST PAS GRAVE. Seul CE QUE TU DÈCIDE MAINTENANT (et dans l’instant suivant) à de l’importance.

Bien qu’il y ait des choix et des actions qui t’apportent plus de bien être que d’autres…

Comment entrer en contact avec ce POUVOIR et cette FORCE qui résident en toi ?

« Les croyances ont le pouvoir de créer ou de détruire » – Tony Robbins

Nous avons vu que TON POUVOIR réside dans la possibilité de choisir ta vision de la réalité, de choisir qui tu es au quotidien et ce que tu attire à toi dans la vie de tous les jours.

Nous avons également vu que TA FORCE est celle qui te permet de progresser à l’intérieur de ta réalité, de devenir une personne que tu aime et que tu admire, d’agir dans ce qui est bon pour toi au quotidien.

Avant de poursuivre, il faut que je limite un peu mes propos : TOUTE TRANSFORMATION CONCRÈTE DEMANDE DU TEMPS ET UNE PRATIQUE RÈPÈTÈE !

Cela est moins vrai lorsqu’il s’agit de modifier légèrement sa vision intérieure de la réalité.

Tu ne peux découvrir une partie de toi sans découvrir l’autre… Celle que tu ne veux pas ou que tu ne veux plus.

Tu as autant le pouvoir de te détruire que de te construire, autant la force d’avancer que de stagner.

Le POUVOIR qui est en nous NOUS FAIS PEUR car il révèle à la fois ce que nous avons de MEILLEUR et de plus DÉTESTABLE.

Notre FORCE est si PUISSANTE que parfois on préfère la retenir, par PEUR de TOUT BOULEVERSER.

Il n’y a qu’en oubliant la peur que l’on peut se rencontrer, découvrir son pouvoir, sa force, SON POTENTIEL.

Cela étant dit, il est possible, sur une courte période et SANS RISQUE DE BOULEVERSEMENT, de S’APPROCHER de SON POUVOIR et de DÉCOUVRIR sa FORCE.

Il va falloir accepter et renoncer, affronter et abandonner, se forcer et s’écouter… La vie est simple, pas facile pour autant.

Chaque pas vers toi te donnera plus de force, de conviction et de courage pour continuer ton chemin. Soit en certains, aujourd’hui, meilleur qu’hier.

Voilà donc ce que je t’invite à FAIRE DÉS MAINTENANT :

Il n’y à rien à craindre, rien à comprendre, rien à chercher…

A la fin de la semaine rien n’aura changé. En tout cas ; pas autour de toi…

Chaque fois que tu quelqu’un porte un jugement sur toi qui t’affecte : choisi de ne pas l’écouter et choisi d’accepter tes maladresses pour ce qu’elles sont : humaines.

Chaque fois que tu te sentiras victime des circonstances : choisi d’accepter que tu sois responsable de ce qui t’arrive et rappel toi qu’il existe une possibilité pour toi de faire évoluer les choses.

Chaque fois qu’agir pour toi semble faire du mal aux autres : choisi de te libérer de ton rôle de bourreau et demande avec compassion qu’on te laisse libre de t’écouter.

ENTRAINE-TOI à cela pendant 1 semaine, 7 jours, RELITS cette page si c’est nécessaire, ÉCRITS les quelques mots qui t’on convaincu, qui t’on fais du bien ou qui t’aideront à garder le cap.

Je te garantie que, malgré les difficultés des premiers jours, à force de ‘’t’entraîner’’ : des évènements qui auparavant te donnais le cœur lourd et t’empêchais d’avancer, te paraîtrons désormais plus léger, futiles ou ayant simplement moins d’impact sur ton moral.

Ce faisant, tu t’apercevras également du POUVOIR que tu as sur la perception de ta vie, et sur la FORCE dont tu disposes pour avancer sereinement.

De quoi sérieusement retrouver l’envie de te bouger vers ce qui est bon pour toi.

Partager l'article :
  •  
  •  
décembre 14, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *